Le Blog de Charles Kabuya

LE TIERCE DANS L'ORDRE OU DANS LE DESORDRE?

 

Sur la ligne de départ de ces élections en RD Congo les trois favoris étaient bien connus: le chef de l'Etat sortant Joseph Kabila dont le bilan est mitigé sur le plan social, même s'il a à son actif la réunification du pays; son ex "Missi dominici" Vital Kamerhe, devenu son "opposant de base et de pointe"; et enfin  l'opposant historique et "père spirituel" de l'opposition démocratique en RDC, Etienne Tshisekedi.

 

L'enjeu était de taille, étant donné que la situation du pays est préoccupante, et qu'il n'arrive pas à véritablement décoller malgré la sollicitude de la communauté internationale venue à son chevet après 32 ans de stagnation, une décennie de guerres et de tragédies meurtrières, et une transition inachevée vers un Etat de droit.

 

Dans ce scrutin crucial pour désigner celui qui devrait mener le pays vers le destin qu'il mérite (un destin qui devrait être à la hauteur de ses richesses et de ses potentialités), chaque camp se devait d'avoir une stratégie gagnante. Plus singulièrement, l'opposition se devait de miser sur le bon cheval, sachant que le candidat d'en face était bien connu et qu'il dispose de puissants moyens logistiques et financiers.

 

Mais "chassez le naturel...". La classe politique congolaise a été (encore et toujours) incapable de s'unir, et de parier mutuellement, urbainement... Des problèmes d'égo, de double-jeu (je), de stratégies personnelles, et des rancoeurs anciennes mal dissimulées pour certains...

 

ON GAGNE OU ON GAGNE?...

 

Dans ces conditions, et étant donné que le scrutin est à un seul tour, l'opposition a pris un énorme risque en y allant en désordre, en misant sur la folle conviction qu'elle gagnerait aussi en... désordre. Or en additionnant les voix de l'opposition, il est clair que la victoire etait à sa portée, voire certaine...

 

C'est la principale leçon à tirer de ce pari pour le moins hasardeux, égoïste et inconscient qui a été fait par les ténors de l'opposition congolaise. Si Joseph kabila tient la corde à la veille de la publication des résultats, il le doit beaucoup à cette mauvaise stratégie de l'opposition. Dans ces conditions il mérite sa victoire face à une opposition décousue et immature.

 

Et pour le peuple, le tiercé sera-t-il dans l'ordre ou dans le désordre? Dans tous les cas, il aura perdu si son sang coule à cause des turpitudes politiciennes...



06/12/2011
2 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 97 autres membres